Ma Cave CarrefourMa Cave Carrefour
Picto livraison
Livraison à domicile en 6 jours ouvrés*
Picto information
 Temps restant : 

À la découverte du domaine Fernand Engel

En l’espace d’une génération, ce domaine viticole est devenu l’un des domaines alsaciens les plus importants en agriculture biologique. Et ce, grâce aux nouvelles générations qui perpétuent avec humilité et passion, l’esprit de Fernand, le fondateur.

À la découverte du domaine Fernand Engel

L'histoire du domaine

C’est en 1949 que Fernand et Elisa Engel, les fondateurs, s’installent à Rorschwihr sur la cour de la ferme de leurs aïeux. Celle-ci comprend quelques arpents de vignes. Les années d’après-guerre sont difficiles mais Fernand reste optimiste ! En 1956, le vignoble alsacien est frappé par de sévères gelées et le vin devient rare. Mais contre toute attente, cette calamité trouve un dénouement inattendu. Fernand a l’opportunité de vendre ses dernières cuvées à prix d’or ! Cette transaction lui a permis d’acquérir ses premières vignes.

C’est en 1970 que le domaine prend son essor avec l’arrivée de Bernard, leur fils, et Danielle son épouse. L’ambition affirmée de Bernard est d’établir un domaine de renommée internationale et de le pérenniser sur plusieurs générations. L’accélération du développement de l’exportation s’est produite à la suite de l’installation de leur fille Sandrine et son époux Xavier. Aujourd’hui, le domaine est à sa quatrième génération !

Sandrine Engel et Xavier Baril

Les points importants du domaine

La philosophie

Le domaine a construit son développement d’abord sur l’agriculture biologique dès 1997 puis sur l’agroécologie. Depuis, le fil conducteur est de produire les vins les plus sains possibles avec cohérence et régularité qualitative.

Le type de viticulture pratiquée

L’événement déclencheur de cette philosophie fut la manifestation des allergies fulgurantes de Bernard. En effet, certains produits phytosanitaires semblaient être à l’origine de ces maux, se manifestant sous forme d’œdème de Quincke. À partir de ces malheureux épisodes, les premiers essais en agriculture biologique ont commencé. En 2001, le domaine se lance définitivement dans l’agriculture biologique, contrôlée par Ecocert. Progressivement, le domaine a acquis une forte notoriété et une sérieuse légitimité, basées sur l’agroécologie et ses démarches socioresponsables..

La gamme de vins proposée

Le domaine produit l’ensemble de la gamme des vins d’Alsace. Vins blancs secs et aromatiques, vins blancs liquoreux (terroirs très adaptés à la production de botrytis), crémants ou encore vins rouges ambitieux.

Parmi cette gamme, nous retrouvons, par exemple, le riesling 2017 cuvée Amélie vieilles vignes. Ce riesling témoigne de l’ambition de produire un grand vin sec minéral. Il est issu d’un terroir marno-calcaire sur argiles lourdes qui permet de conserver une formidable acidité. Le vin est élevé deux ans en cuve inox tout en longueur pour optimiser l’échange avec les lies totales puis trois ans en bouteille pour une maturation optimale. La bouteille flûte Alsace Privilège est une superbe bouteille élancée en teinte antique qui témoigne de l’élégance de ce vin blanc sec.

Ou encore le pinot noir 2021 cuvée Amélie. Ce vin rouge est né de l’ambition de produire, enfin, un vin rouge digne de ce nom en Alsace. Le style qui séduit le public alsacien est un rouge capiteux, bien mûr, avec une belle extraction tannique mais souple et velouté. Dans les années 2000, suite à ce diagnostic, le domaine a sélectionné des parcelles calcaires avec peu de profondeur de sol et à réchauffement rapide pour y implanter du pinot noir en haute densité de plantation (7 400 pieds/ha). Aujourd’hui, cette cuvée Amélie est le résultat de vingt ans d’une volonté franche d’atteindre ces objectifs qualitatifs. La bouteille choisie est la « Bourgeoise ». Elle est issue d’un mix entre la flûte Alsace et la bouteille Bourgogne. Elle correspond réellement à l’image d’un vin rouge, ce qui manquait à l’Alsace.

Le parcours du vigneron

Xavier Baril, gendre de Bernard et Danielle Engel, est cogérant du domaine avec Sandrine Engel son épouse. Suite aux diplômes d’ingénieur en agriculture à Angers et d’œnologue à Toulouse, j’ai rejoint le domaine en 1996 avec mon épouse. Nous avons embrassé l’ambition de construire un domaine de renommée internationale basée sur ce désir de cohérence environnementale et écologique. L’horizon du domaine dans les prochaines années est clairement défini et s’inscrit dans un challenge global : réussir la mutation vers un monde non carboné tout en conservant le plaisir de produire des vins pour les amateurs passionnés. En vingt ans, le domaine est devenu le plus grand domaine indépendant et bio d’Alsace. Il est reconnu pour son sérieux et son application. Le développement du bio à grande échelle avec régularité, accompagné d’une envie d’excellence et de précision pour s’adresser aux grands amateurs : voilà la raison de ma reconnaissance dans le monde du vin !

Le mot du vingeron

Nous aimons beaucoup anticiper. Un adage résume bien notre domaine : « Demain se prépare aujourd’hui. » Nos clients et nous-même avons comme horizon 2030-2035, une production décarbonée. Ainsi, lors de nos différentes constructions depuis 2007, nous avons prévu trois toits végétalisés, un toit avec des panneaux photovoltaïques ou encore une fosse récupératrice des eaux de pluies d’une capacité de 160 m3. Nous avons également organisé quatorze niveaux de tri de nos sous-produits et chauffons nos locaux uniquement avec les sarments de nos vignes. Cependant, nous restons encore acheteurs de liège à 85 % malgré son impact carbone négatif…

Notre sélection
de vins

Partager cet article

Partager cet article avec un des réseaux sociaux suivants

ou copier ce lien